samedi 19 avril 2014

Grams, le frère jumeau obscur de Google

Pour toutes les personnes à la recherche d'un produit licite, il y a Google. Et pour les autres, il y'a Grams...
Avec un look & feel en tout point ressemblant à Google, Grams propose de manière à l'utilisateur l'accès à des produits illicites (drogues, armes, faux papiers... - ça y est je suis repéré par la NSA) en toute discrétion.

Là ou l'affaire prend toute sa saveur, c'est que la condition sine qua non pour acceder à Grams est de passer par le réseau TOR (The Onion Ring) dont l'objectif est de transmettre de façon anonyme les flux internet.
Or ce réseau alternatif est financé pour 3/5ème par le gouvernement américain, pour 1/5ème par des bénévoles et pour le reste par des fondations et donateurs divers dont... Google.

Je me fais alors la reflexion suivante : en creant Internet, l'homme a donné vie à un monde parallèle, virtuel mais néanmoins en interaction avec son réel. Avait-il alors conscience que l'Abel ainsi engendré aurait un jour son Caïn? Que nous réserve ce "Shadow Internet" dont les buts libertaires éminemment louables permettent d'engendrer de tels dérives?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire